Pour télécharger les documents à jour, utilisez le bouton

 

Édito du Maire

 

Le site internet de la Commune de Calès a été conçu pour offrir à chacun d’entre vous un service public complémentaire, simple, et interactif. Informations en temps réel, documents administratifs disponibles en ligne,infos pratiques etc...   

Ce site internet est donc l’outil indispensable de votre vie quotidienne.

 

Bonne navigation sur notre site !

 

Le Maire,

Jean-Marie CHAVAL

ÉLECTIONS MUNICIPALES

15 & 22 MARS 2020

Message de Monsieur le Maire,

 

 

 

Suite à l’intervention du Président de la République, l’école de Calès sera fermée du lundi 16 mars 2020 jusqu’à nouvel ordre, ainsi que la garderie périscolaire.

 

 

 

 

                                                                                             

 



CORONA VIRUS Comment contacter la Mairie ?

 

 

 

Dans le cadre de la propagation de l'épidémie du coronavirus et notamment à la suite des annonces du Président de la République, les services de la mairie sont fermés au public.

 

 

Vos demandes doivent désormais être transmises par mail à l'adresse unique suivante : mairie@mairie-cales.com

 

Un accusé de réception vous sera délivré et votre demande sera traitée dans les meilleurs délais.

 

Toutes les demandes d’urbanisme sont suspendues jusqu’à nouvel ordre.

 

 

Nous comptons sur votre compréhension et espérons vous revoir dès que possible.

 

Vous retrouverez cette actualité en vous rendant sur le site à l'adresse suivante : https://cales-mairie.jimdo.com/

 

 

Ci-joint lien pour les attestations de déplacements :

 

https://www.interieur.gouv.fr/Actualites/L-actu-du-Ministere/Attestation-de-deplacement-derogatoire ces attestations peuvent être faites manuellement.

 

EN CAS D'URGENCE VOUS POUVEZ APPELER LE 06 11 42 63 94

 

 

Télécharger
ATTESTATION DE DEPLACEMENT
Attestation_de_deplacement_derogatoire.p
Document Adobe Acrobat 31.1 KB

Télécharger
MESURES EXCEPTIONNELLES SNCF - ÉCHANGE
Document Adobe Acrobat 802.1 KB

Pour télécharger la documentation, utilisez le bouton

QUELQUES INFORMATIONS SUR LE CORONAVIRUS SARS-CoV-2

Sur les recommandations du Ministère des solidarités et de la santé, les enfants qui reviendraient des zones à risques ne doivent pas être envoyés à la crèche, à l'école, au collège ou au lycée pendant les 14 jours qui suivent leur retour.

De même, les personnels relevant du ministère de l’Éducation nationale et de la jeunesse doivent être soumis aux mêmes préconisations, dès lors qu'ils reviennent des zones à risque.

 

Voici quelques mesures à prendre dans les 14 jours suivant le retour :

 

- surveillez votre température 2 fois par jour ;

 

- surveillez l'apparition de symptômes d'infection respiratoire (toux, difficultés à respirer...);

 

- portez un masque chirurgical lorsque vous êtes en face d'une autre personne et lorsque vous devez sortir ;

 

- lavez-vous les mains régulièrement ou utilisez une solution hydro-alcoolique ;

 

- évitez tout contact avec les personnes fragiles (femmes enceintes, malades chroniques, personnes âgées...);

 

- évitez de fréquenter des lieux où se trouvent des personnes fragiles (hôpitaux, maternités, structures d'hébergement pour personnes âgées...) ;

 

- évitez toute sortie non indispensable (grands rassemblements, restaurants, cinéma...);

 

- travailleurs/étudiants : dans la mesure du possible, privilégiez le télétravail et évitez les contacts proches (réunions, ascenseurs, cantine...)

 

En cas de fièvre ou sensation de fièvre, toux, difficultés à respirer :

 

- contactez rapidement le SAMU centre 15 en signalant le voyage ;

- évitez tout contact avec votre entourage et conservez votre masque ;

- ne pas se rendre directement chez le médecin, ni aux urgences de l'hôpital.

 

Un numéro vert (0 800 130 000) a été mis en place par le ministère des solidarités et de la santé, ouvert de 9h00 à 19h00 sept jours sur sept. Cette plateforme téléphonique n'est néanmoins pas habilitée à dispenser des conseils médicaux qui sont assurés par les SAMU centre 15.



Collège Jean Monnet de Lalinde

 

Rue du 11 Novembre 24150 Lalinde            

 

 

 

Mesdames et Messieurs les élus,

 

Mesdames et Messieurs les candidats aux Municipales,

 

 

 

La délégation des parents d’élèves de la F. C. P. E. de Lalinde souhaite attirer votre attention sur plusieurs points.

 

Lors du Conseil d’Administration du Collège Jean Monnet de Lalinde, tenu le mardi 11 février à 18h et suite au constat d’une baisse générale des effectifs en Dordogne, Mme la Principale a fait une présentation des prévisions pour la rentrée 2020 avec pour conséquence, la perte de deux divisions à la rentrée 2020.

 

Actuellement environ 23 élèves par classe en 6ème répartis dans 4 divisions, dont des élèves à besoins particuliers comme le préconise la politique actuelle sur la prise en charge des élèves en situation de handicap.

 

Rentrée 2020 : 3 divisions de 30/31 élèves entrainant la fermeture d’une classe.

 

Cette perspective aurait forcément des conséquences sur l’organisation pédagogique des enseignements et sur les conditions de travail. Le bien-être des élèves s’en trouverait impacté par le manque de places, de matériel et donc de sécurité.

 

Les enseignants et les parents se questionnent sur comment, dans ces conditions, amener tous les élèves vers le chemin de la réussite et les préparer correctement à la perspective de l’épreuve du Diplôme National du Brevet qui nécessite un entrainement régulier en groupes restreints notamment pour l’oral. Les directives ministérielles insistent en effet sur l’acquisition de compétences orales dont nos jeunes français doivent faire preuve pour leur avenir professionnel (grand oral du Baccalauréat par exemple).

 

Que ferez-vous des nouveaux arrivants qui s’installeraient en cours d’année sur notre secteur et qui voudraient s’inscrire au collège Jean Monnet alors même que des conditions correctes d’enseignement seraient déjà mises à mal ? D’éventuels nouveaux élèves seraient-ils donc contraints d’être scolarisés hors secteur sans transport scolaire adapté ? Pourquoi vouloir encore pénaliser le milieu rural au lieu de mettre en œuvre une politique éducative et culturelle qui permettrait d’atténuer les disparités et de valoriser chaque élève et leur famille ? Pourquoi nuire à la qualité du rapport humain par des classes surchargées à l’heure où l’on met en exergue l’empathie et la qualité du climat scolaire ?

 

Les médias relaient que la stratégie ministérielle vise à favoriser les dédoublements de classes dans le premier degré mais cela a pour contrepartie de supprimer des moyens dans le secondaire, par le principe des vases communicants et ainsi d’annuler l’efficacité d’une telle réforme.

 

Le collège Jean Monnet paie cher la note avec la suppression de deux classes, et l’obligation pour plusieurs professeurs d’effectuer des compléments de service. Les parents d’élèves de la FCPE s’inquiètent sur les répercussions à venir quant à la qualité de l’accompagnement scolaire pour leurs enfants.

 

Les parents d’élèves souhaitent pourtant insister sur la qualité et l’attractivité de ce collège qui bénéficie d’un cadre de vie très agréable et sur l’engagement de l’équipe de direction et des personnels au service de la réussite et de l’épanouissement de chacun (voyages et sorties pédagogiques, section sportive, ateliers variés…). Collège qui s’implique également au quotidien dans un travail collaboratif avec les familles et les partenaires locaux.

 

Nous souhaitons donc vous attirer sur cette problématique, vous qui devaient être les porte-paroles de la population et qui devaient vous mobiliser afin de préserver nos infrastructures et ainsi lutter contre la perte du monde rural, monde dans lequel, il fait pourtant bon de vivre sereinement.

 

                Mobilisons-nous tous pour soutenir les actions en cours ou à venir et ainsi obtenir une rentrée 2020 sereine dans ce collège pour nos jeunes.

 

Nous souhaitons donc une prise de conscience et un engagement de nos élus actuels et futurs sur les enjeux socio-éducatifs de notre territoire afin qu’ils mettent en œuvre une politique volontariste qui conduira au minima au maintien des conditions de travail existantes dans ce collège (politique incitative visant à l’installation des familles et défense du système éducatif public).

 

Les délégués F.C.P.E.

 


 

 

 

 

Information Service Public 2020

N’hésitez pas à publier cette notice d’information sur le site de votre Mairie :

Nous souhaitons à tous les habitants de votre commune une belle année 2020 pleine de réussite et de succès.

Afin d’informer nos concitoyens, nous avons mis en ligne un guide des télé-procédures destiné à tous les habitants de votre commune.

L’ANTS a été mis en place par les services de l’Etat pour vos démarches administratives : https://ants.gouv.fr/ . La plateforme de l’ANTS répond aux exigences de l’administration en s’occupant de ce que l’on appelle les titres sécurisés, à savoir :

· Une carte d’identité ou un passeport à l’adresse : https://passeport.ants.gouv.fr/

· Une carte grise à l’adresse : https://immatriculation.ants.gouv.fr/

· Un permis de conduire sur : https://permisdeconduire.ants.gouv.fr/

Pour mieux comprendre le site du ministère de l’intérieur, il vous suffit d’utiliser notre guide 2020 des démarches ANTS .

Votre Guide en Service Public

 

 

 

 


 

 

 

Recensement,JDC et service national

 

 

Tout jeune Français qui a 16 ans doit faire la démarche de se faire recenser auprès de sa mairie.

Le recensement permet à l'administration de convoquer le   jeune pour qu'il effectue la journée défense et citoyenneté (JDC).

 


MOUSTIQUE TIGRE


Pour télécharger les informations, utilisez le bouton


 

 

 

 

Un moment de détente !

Un moment de partage !

Un moment d'échange !

Un moment de jeux !

 

 

 

 

Pourquoi nous priver de ces moments ou nous pourrions déguster thé, café, etc ... ?

 

Pour toutes celles ou ceux qui seraient intéressé(e)s, la salle des fleurs à côté de la mairie sera disponible le jeudi après-midi de 14h00 à 17h00.

 

A bientôt !    

 

 



PLAN CLIMAT DU BERGERACOIS

Télécharger
Article Plan Climat Bulletin municipaux
Document Adobe Acrobat 808.9 KB
Télécharger
Article Plan Climat Bulletin municipaux
Document Adobe Acrobat 839.3 KB
Télécharger
Plan_climat_bergeracois_lettre_1_v.num_2
Document Adobe Acrobat 1.1 MB

 

 

 

PRÉLÈVEMENT DE L’IMPÔT A LA SOURCE A PARTIR DE JANVIER 2019

 

 

Comment fonctionne le prélèvement à la source en fonction de vos revenus ?

 

 

Contribuable :

 

Le prélèvement à la source portera sur la très grande majorité des revenus : les traitements et salaires, les pensions, les revenus de remplacement (allocations chômage notamment), les revenus des indépendants et les revenus fonciers. Que vous soyez salarié ou indépendant, actif ou retraité, ce mode de prélèvement des revenus vous concerne.

 

Revenus salariaux :

 

Pour les salariés, l’impôt sera prélevé à la source par le tiers versant les revenus (employeur, particulier employeur, etc.) en fonction d’un taux de prélèvement calculé et transmis par l’administration fiscale. La mise en place du prélèvement sera automatique.

 

Revenus des indépendants ou agriculteurs :

 

Avec le prélèvement à la source, les indépendants paieront leur impôt sur le revenu via des acomptes calculés par l’administration sur la base de la déclaration de revenus et prélevés mensuellement ou trimestriellement. Les acomptes mensuels seront donc désormais étalés sur douze mois.

Revenus des retraités et revenus de remplacement (allocation chômage indemnité maladie) :

 

Pour les titulaires de revenus de remplacement comme les pensions de retraites, l'allocation de retour à l'emploi, les indemnités maladie ou de congé parental, l’impôt sera prélevé à la source par les caisses de retraite, Pôle Emploi ou la Caisse primaire d'assurance maladie, en fonction d’un taux calculé et transmis par l’administration fiscale. La mise en place du prélèvement sera automatique.

 

Revenus fonciers :

 

Concernant les revenus fonciers, l’impôt sur les revenus de l’année en cours fera l’objet d’acomptes calculés par l’administration et payés par prélèvements mensuels ou trimestriels.

 

 

Plus d’informations  sur la mise en place du prélèvement à la source.

 

Taux de prélèvement :

 

Un taux de prélèvement n'est pas révélateur d'une situation précise, néanmoins, pour garantir la confidentialité des revenus dans des situations particulières, l'option d'un taux de prélèvement « individualisé » ou « non personnalisé » est proposée en lieu et place du taux normal (à savoir le taux personnalisé du foyer fiscal).

 

Un taux de prélèvement et deux options

 

Sans démarche de votre part, le taux de prélèvement qui sera utilisé sera le taux de votre foyer (taux personnalisé). Il est calculé sur la base de la dernière déclaration des revenus.

C’est celui que l’administration transmettra à votre employeur. Vous pourrez si vous le souhaitez choisir un taux individualisé pour chacun des deux membres du foyer si vous êtes mariés ou pacsés, ou opter pour qu’un taux « non personnalisé » vous soit directement appliqué.

 

Si vous voulez être sûr que votre employeur n'aura jamais communication du taux de prélèvement personnalisé de votre foyer, et vous assurez que ce taux ne pourra pas être utilisé dans le cadre de la préfiguration du prélèvement à la source sur les bulletins de salaires à l'automne 2018, vous devez opter pour le taux individualisé (ou l'application d'un taux non personnalisé) au plus tard le 15 septembre 2018.

 

Le taux du foyer :

 

L'impôt sur le revenu est un impôt calculé en fonction d'un barème progressif actualisé tous les ans par la loi de finances. Il tient compte de l'ensemble de vos revenus, de votre situation et de vos charges de famille. Le taux de prélèvement à la source, communiqué à l'issue de la déclaration de revenus en ligne au printemps 2018 et sur les avis d'impôt à l'été 2018 découle directement du calcul de l’impôt sur le revenu effectué sur la base de ce barème progressif pour les revenus concernés par le prélèvement à la source.

 

Le taux individualisé :

 

Afin de prendre en compte les disparités éventuelles de revenus au sein du couple, les conjoints pourront, s’ils le souhaitent, opter pour un taux de prélèvement individualisé en fonction de leurs revenus respectifs, calculé par l’administration, au lieu d’un taux unique pour les deux conjoints du foyer.

Les taux individualisés permettront au total de prélever le même montant. Il ne s’agit pas d’une individualisation de l’impôt, mais d’une simple répartition différente du paiement de l’impôt entre les conjoints ; cela n’aura pas d’incidence sur le montant total d’impôt qui est dû par le couple qui restera calculé sur la somme de ses revenus et en fonction du nombre de parts de quotient familial dont il dispose.

 

Un taux de prélèvement « non personnalisé » :

 

Les salariés pourront opter pour la non transmission de leur taux personnalisé à leur employeur, et ainsi se voir appliquer un taux « non personnalisé ». Dans ce cas, l’employeur appliquera le taux correspondant à la rémunération de son employé, définie dans la grille de taux (fixée dans la loi de finances) et similaire au taux applicable à un célibataire sans enfant. Le salarié devra le cas échéant verser à l'administration fiscale une somme correspondant à la différence entre l'application de son taux personnel de prélèvement et l'application du taux non personnalisé.

 

Ce taux « non personnalisé » sera également appliqué si l’administration fiscale n’est pas en mesure de communiquer un taux au collecteur, par exemple en cas de début d’activité professionnelle (sauf si l'employeur a utilisé la faculté de pouvoir disposer du taux personnalisé dès le premier versement de revenu) ainsi qu’aux personnes qui sont fiscalement à la charge de leurs parents afin qu’elles ne subissent pas un prélèvement excessif.

 

2018, année de transition :

 

L’impôt sur le revenu sera prélevé chaque année : en 2018 sur les revenus de 2017, en 2019 sur les revenus de 2019. Retour sur l'année de transition qui concerne les revenus 2018.

 

Maintien des réductions et crédits d'impôt :

 

Parallèlement, le bénéfice des réductions et des crédits d’impôt acquis au titre de 2018 sera maintenu. Les avantages fiscaux donnés sous la forme d’abattement seront automatiquement intégrés dans le taux, notamment celui de 10 % pour frais professionnels, ou l’abattement « journaliste » ou assistant maternel. La déduction des pensions alimentaires sera également prise en compte.
Les réductions et crédits d'impôt ouverts au titre de 2018 seront maintenus.

 

Une avance de 60 % calculée sur la base de la situation fiscale de l’année antérieure pour les bénéficiaires des réductions et crédits d’impôts relatifs aux services à la personne, aux frais de garde d’enfant et aux hébergés en EHPAD sera versée sur les comptes en banque le 15 janvier 2019.

 

Ce dispositif sera étendu aux réductions d’impôt en faveur de l’investissement locatif (Pinel, Duflot, Scellier, investissement logement dans les DOM, Censi-Bouvard) et aux réductions et crédits d’impôts en faveur des dons aux œuvres, des personnes en difficulté et des cotisations syndicales.

Le solde d'acompte sera versé à compter de juillet 2019, après la déclaration de revenus qui permettra de déclarer le montant des dépenses engagées en 2018 ouvrant droit au crédit d’impôt.

 

Absence de double prélèvement sur les salaires en 2019 :

 

Il n’y aura pas de double prélèvement en 2019 sur les salaires, les retraites, les revenus de remplacement, les revenus des indépendants et les revenus fonciers récurrents. L’impôt normalement dû au titre des revenus non exceptionnels perçus en 2018 sera annulé par le biais d'un crédit d'impôt spécifique calculé automatiquement par l'administration fiscale sur la base de la déclaration des revenus 2018 déposée au printemps 2019.

 

L’impôt sur la fraction des revenus des dirigeants et des indépendants de 2018 qui excèderaient ceux perçus les trois années précédentes ne sera pas effacé, sauf si la rémunération de 2019 dépasse finalement celle perçue en 2018.

 

Particulier employeur :

 

En cas d’emploi d’un salarié à domicile ou d’un assistant maternel, rien ne change pour l’employeur en 2019. Aucun montant de prélèvement à la source ne sera retenu sur la rémunération versée au salarié.

 

A compter de 2020, la réforme du prélèvement à la source s’appliquera selon des modalités simplifiées s’appuyant sur les dispositifs CESU et PAJEMPLOI existants.

 

Que dois-je faire en 2019 en tant que particulier employeur ?

 

L’employeur continuera à déclarer auprès du centre CESU ou PAJEMPLOI le nombre d’heures réalisées par son salarié au cours du mois ainsi que le salaire net (de cotisations sociales) qu’il souhaite lui verser. Aucun montant d’impôt ne sera retenu sur la paie du salarié.

Que se passera-t-il pour mon salarié ?

Pour les employés à domicile qui ne seront pas soumis au prélèvement à la source, un acompte sera prélevé de septembre à décembre 2019. Cet acompte sera calculé sur la base des revenus 2018 déclarés au printemps 2019.
Cette solution permettra de préserver l’environnement administratif de ces personnes et d’éviter le double-prélèvement en 2020.
L'impôt sera régularisé en 2020 une fois que la totalité des revenus 2019 sera connue. Des mesures d'étalement spécifiques seront prévues.

Réductions et crédits d'impôt.

Le bénéfice des réductions et des crédits d’impôt (emploi d'un salarié à domicile, garde d'enfant, dons aux associations...) acquis au titre de 2018 sera maintenu.
Une avance de 60 % calculée sur la base de la situation fiscale de l'année antérieure sera versée le 15 janvier 2019 sur le compte bancaire pour lequel vous aurez communiqué ou confirmé les coordonnées préalablement dans votre déclaration de revenus. Le solde sera versé à l'été 2019.

Pour les services à domicile et garde d’enfant de moins de 6 ans et les dépenses d'accueil en EHPAD, le versement d’un acompte de crédit et/ou réduction d'impôt est prévu pour janvier 2019. Il sera égal à 60 % du crédit et/ou de la réduction d’impôt de l’année précédente (crédit et/ou réduction payé en 2018 au titre des dépenses 2017).
Le solde sera versé en
juillet 2019, après la déclaration de revenus qui permettra de déclarer le montant des dépenses engagées en 2018 ouvrant droit au crédit d’impôt.

 

Par ailleurs, ce dispositif sera étendu aux réductions d’impôt en faveur de l’investissement locatif (Pinel, Duflot, Scellier, investissement logement dans les DOM, Censi-Bouvard) et aux réductions et crédits d’impôts en faveur des dons aux œuvres, des personnes en difficulté et des cotisations syndicales.

 

 

 

 


 

 

Horaires d'ouverture de la mairie :

Lundi 9h/12h

Mardi 9h/12h - 13h/18h

Mercredi 12h30/16h30

Jeudi 9h/12h

Vendredi 9h/12h - 12h30/15h30